La Condition des Soies participe au Festival OUT

du 3 au 10 août

avec le spectacle ci-dessous :

 

LA SIRENE DES ABYSSES

Inutile de réserver - La caisse du théâtre est ouverte 30 minutes avant les représentations.


 

“La sirène des abysses” 

 

Décor, Costumes, Lumière, Scénographie: Fabrice Benoît

 

Danse: Kurokawa AUZSA

 

Durée: 40 min

 

La Sirène des Abysses est un spectacle sous lumière noire, baignée une ambiance fluorescente et surréaliste. Une créature nippone, danseuse butô, nous invite dans un voyage sensoriel jusqu'aux profondeurs de notre inconscient, entre réalité et rêve... Son corps fluorescent évoluera dans un décor subaquatique. Sur des variantes sonores d'une symphonie électroacoustique, elle révélera tous les mystères de cette fiction : un message sur un monde en évolution permanente Butô, c'est une vie qui danse, jusqu'au dernier souffle. Le corps libère la mémoire de l'univers. Le mouvement capture l'instant insaisissable, le geste éphémère laisse les empreintes émotionnelles.

 

La douleur et la souffrance contiennent l'espoir et la paix. Dans la lumière de ténèbres, la

sirène rêve dans la matrice, la mort célèbre la naissance.

 

Une rencontre avec êtres surréaliste ho

 


Pour voir toute la programmation du festival :

https://festivalaout.com/

 


 La Condition des Soies, ancienne fabrique de conditionnement de la soie, régie par le premier Mont-de-Piété est un lieu chargé d'histoire, et l'un des plus anciens théâtres du Festival d'Avignon. Longtemps sous la houlette de Jacques-Henri Pons, pianiste et écrivain de l'Absurde, la Condition des Soies, inaugurée par Philippe Caubère et sa "Danse du Diable", garde l'âme poétique et accueillante insufflée par ces artistes.

La comédienne Anthéa Sogno en reprend aujourd'hui la direction, ambitionnant une programmation aussi éclectique qu'excellente,

100% théâtrale : Théâtre classique et contemporain, jeune public et arts vivants taïwanais.

Nous espérons que les artistes qui y présentent leurs spectacles, vous toucheront autant que nous.